Indemnisation des Accidentés et Traumatisés Crâniens

Traumatismes Psychiatrique

L'état de stress post-traumatique est une entité clinique désormais clairement décrite dans les classifications internationales. Elle se défini par des critères précis, une association de symptômes qui permettent d'en faire le diagnostic.

Ces symptômes sont consécutifs à l'exposition à un événement traumatique.

Ils peuvent se révéler immédiatement ou apparaître après une période de latence.

A coté des troubles spécifiques que sont l'Évitement, la Reviviscence , l'Hyperactivité neuro-végétative de nature à entraîner à eux seuls des répercussions invalidantes autant qu'insidieuses dans la vie sociale, familiale, professionnelle des victimes, on retrouve souvent des comorbidités telles que la dépression, l'anxiété généralisée, les troubles paniques et les phobies, les troubles des conduites ( comportements, affects), des troubles somatiques, une asthénie ( physique, psychique, sexuelle).

Importance du diagnostic

Il est désormais communément admis par les professionnels du psychotraumatisme que la reconnaissance et la réparation font partie intégrante du processus de guérison. Le premier intérêt du diagnostic est donc sa prise en compte en tant que tel.

Certaines victimes voient ainsi leur état s'améliorer nettement par le simple fait de pouvoir exprimer leur souffrance à des professionnels à l'écoute, d'où l'importance d'être assisté par des professionnels compétents dés la première expertise organisée par les assureurs. Les Trauma crânien légers présentent souvent également des psychotraumatismes. Or, si les manifestations de ces deux pathologies se ressemblent (troubles du comportement, asthénie, fatigabilité, problèmes de concentration etc…) elles ne se traitent pas de la même façon. L'autre intérêt du diagnostic du psychotraumatisme est donc de pouvoir mettre en œuvre rapidement une thérapie efficace pour améliorer l'état de la victime et limiter ainsi le handicap.

Stratégie du cabinet

  1. Faire entendre la victime dans le cadre d'une expertise médicale qui doit retrouver sa fonction thérapeutique, sur la base d'une mission spécifique et d'un barème médico-légal adapté
  2. Réduire, dans la mesure du possible, les séquelles en obtenant le financement provisionnel d'une bonne rééducation et réadaptation, car les thérapies efficaces ne sont pas prises en charge par l'assurance maladie
  3. Obtenir l'indemnisation intégrale des handicaps qui subsisteront
personal statement format - can you drink alcohol while on phentermine © Copyright 2004-2017 - page mise à jour le 11/01/2012 -